Archives

Des conflits de besoins à leur résolution éventuelle

Chacun (en ayant les capacités bien sûr) devrait satisfaire ses propres besoins et envies et ne pas dépendre d’un autre pour ça.

Manger, boire, avoir du plaisir, dormir, uriner, chacun pourrait et devrait le faire par soi même et pour soi même. Mais l’être humain est un animal social et sans l’autre il peut dépérir car certains de ses besoins ne pourraient pas être satisfaits …

Certains besoins tel le besoin de reconnaissance, le besoin de contact humain … ne peuvent qu’être assouvis dans la relation avec l’autre. A ce moment là mon besoin peut entrer en conflit avec le besoin de l’autre. Vivre avec l’autre c’est trouver un moyen de satisfaire mon besoin ou mon envie tout en respectant le besoin et l’envie de l’autre. C’est sans doute ce que les personnes appellent le compromis.

Le compromis est un arrangement dans lequel on se fait des concessions mutuelles. La limite du compromis dans la relation avec autrui est bien entendu nos libertés individuelles. Chaque compromis implique des choix entre nos besoins et envies et les besoins et envies de l’autre. Les conflits surviennent quand l’on n’arrive pas à trouver un compromis.

Refuser de faire des compromis, est-ce nier les besoins et les envies de l’autre ?

J’ai souvent l’impression de ne pas faire de compromis car je fais le choix seule de respecter le besoin ou l’envie de l’autre prioritairement et sans son avis. Est-ce une solution de facilité ? Est-ce que chercher le compromis en incluant l’autre dans la prise de décision n’est pas plus complexe ?

Cette manière d’agir limite pour les autres leur possibilité de s’intéresser à mes besoins et mes envies et limite de fait les conflits de besoins entre l’autre et moi.

CC BY-NC 2.0 Sous la pluie –                                         Denis-Carl ROBIDOUX

 

En aparté et en dehors de ce thème, je cherche personnellement une réponse à un problème précis et j’ai l’impression de tourner autour et de ne pas être si loin de la solution que je cherche …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma raison d’être

Depuis très longtemps, je pense que ma mission sur cette planète est de prendre soin des autres. Quand j’étais jeune, je prenais soin de mes frères et sœurs, j’ai pris soin de mes amis, de mes amoureux, de toutes les personnes qui partagent un bout de chemin avec moi …

Je l’ai toujours senti en moi cette mission. Comme si tout ce que je faisais n’avait que cet objectif.  Très souvent, je me suis oubliée car j’étais persuadée que l’autre était plus important. Même aujourd’hui, quand je dois faire le choix entre faire ce dont j’ai envie/besoin ou faire ce dont une personne que j’aime a envie/besoin, souvent je choisis l’autre …

Si aujourd’hui on me dit que tout ça est faux, que ce n’est pas mon rôle d’être présente pour les autres, de les accompagner pour qu’ils trouvent leur propre chemin, de les aider à comprendre leurs besoins, de les aimer inconditionnellement comme tout un chacun devrait recevoir de l’amour inconditionnel, ce serait comme si tout ce que j’avais fait jusqu’à ce jour était une imposture, que je me serais totalement fourvoyée.

Que faire d’autre que d’être auprès des êtres qui passent dans ma vie, de leur donner la main, de leur faire découvrir qui ils sont et ce qu’ils veulent. Qu’est ce qui pourrait être plus important ? Que faire chaque jour ? Pourquoi se lever tous les matins si c’est juste et égoïstement pour moi ?

Et oui, je me brûle les ailes très souvent, mais je crois que j’ai de nombreuses paires d’ailes et je sais au fond de moi que ça vaut le coup(, alors je vais continuer à t’aimer, à te donner la main, à t’expliquer patiemment les choses, à te dire d’exprimer tes besoins et tes envies, à te donner de l’argent ou un truc à manger, à t’accorder du temps, à te câliner, à te répondre, à être là tout simplement …

CC BY-NC-ND 2.0 Pousse de champignon – Fabien BATTESTI

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand on aime, on ne compte pas

Sur ce blog, il y a quelques années, j’ai écrit un billet sur ma vision des relation (cf article Sans-Tea-Menthe). Aujourd’hui, je peux le dire, cette façon de voir les choses était une façon de me permettre de respecter la norme de monogamie. Cette norme veut que l’on ne puisse être amoureux que d’un·e seul·e personne à la fois. La monogamie est une règle contraignante pour qui éprouve des sentiments pour plusieurs personnes en même temps.

CC BY-NC-ND 2.0 Sous bois – Laurent GLASSON

Je suis polyamoureuse, je vis des relations amoureuses multiples éthiques et respectueuses de mes partenaires. Chaque polyamoureux·se a sa définition du polyamour et de son modèle relationnel. Il existe des polyamoureux·ses exclusif·ves, des polyamoureux·ses anarchistes relationnels, des polyamoureux·ses célibataires, des polyamoureux·ses qui vivent parfois des relations monogames choisies ou subies …

En découvrant le terme de polyamour et essayant d’en découvrir les « codes », je me suis vite apperçue que le polyamour n’est régit par aucun code si ce n’est être soi même et apprendre à se respecter en amour pour vivre des relations amoureuses saines avec d’autres personnes.

En ce qui me concerne, j’ai toujours pensé que la clé des relations humaines était la comunication. Nous sommes toustes différent·es, nous avons des avis différents, des goûts différents, un vécu différent, une vie différente. Ces différences sont la force mais aussi la faiblesse de notre espèce car c’est ce qui nous rassemble mais aussi ce qui nous divise. Le moyen le plus simple pour que les relations humaines se passent bien, c’est d’être ouvert·e aux différences ouvert·e à l’Autre dans son intégralité.

Pour ceux qui confondent les concepts : l’homoromantisme, l’hétéroromantisme, l’aromantisme … sont des attirances amoureuses. L’homosexualité, la bisexualité, la pansexualité … sont des attirances sexuelles (et sont souvent utilisées pour préciser l’attirance sexuelle et romantique). Le polyamour, la monogamie, l’anarchie relationnelle … sont des modèles relationnels.

Quand j’aime, j’ai envie de connaître mieux la personne, de passer du temps avec ellui. Etre polyamoureux ce n’est pas une excuse pour rencontrer plein de personnes, c’est surtout de ne pas abandonner une personne que l’on aime déjà parce qu’une autre a touché notre cœur.

Rendez-vous sur Hellocoton !