Archives de tags | Lyon

Le jour où j’ai feint d’écrire un article mode

Bonjour,

Et oui j’ai pas écris depuis des mois comme si mon année avait été longue, difficile et tout ça. Récemment j’ai découvert un blog, celui d’Agoaye. Elle écrit tellement régulièrement, ça m’impressionne. Peut-être que je n’ai pas autant de choses intéressantes à dire aussi …

L’été dernier, une de mes grandes amies nous avait annoncé qu’elle avait décidé d’acheter tous ses vêtements d’occasion pour des raisons diverses dont je ne me rappelle plus, sûrement en lien avec les économies faites et l’écologie. J’ai récemment perdu quelques kilos pour m’éviter des problèmes de dos et je dois donc refaire une partie de ma garde robe qui va partir dans les boîtes de relais de vêtements. J’ai décidé de faire comme mon amie.

Mes raisons :
– Limiter la fabrication de vêtements neufs alors qu’il y a tellement de vêtements non utilisés
– Ne pas porter le même tee-shirt ou sac que tout le monde à Lyon parce qu’il vient de sortir et que c’est « à la mode »
– Aller à l’encontre des phénomènes de mode et de cette société de surconsommation qui t’incite à vider et remplir toute ta penderie tous les 6 mois
– Limiter mon budget de vêtements en achetant quand même de la qualité

Aujourd’hui, j’ai découvert une nouvelle boutique de vêtements d’occasion vintage à Lyon : Fripes Ketchup. Elle est aussi à Paris. La boutique de Lyon est très jolie avec un premier étage avec vêtements suspendus par des cintres reliés au plafond et un sous sol trop stylé avec de jolis tableaux. Une boutique où on se sent bien et avec des vendeurs très agréables.

Acquisitions Fripes Ketchup

Acquisitions Fripes Ketchup

Et comme j’ai un nouvel appareil photo numérique, je vous ai fait une super photo « mode ». J’admire les filles qui savent bien assortir les accessoires et les couleurs, elles sont tellement jolies. Moi je prend juste des trucs au hasard, des trucs qui me plaisent et qui sont agréables à porter. Je trouve cela trop complexe sinon. Je lis quelques blogs modes, et je me dis souvent « wahoo, qu’elle est jolie ».

Photo blog

Lunettes Robertino, Tee-shirt Superdry (2011), short découpé dans un jean Carnet de Vol, bracelet Pandora (merci Doudou) et tennis Bensimon

 

Et j’oubliais les filles qui écrivent des blogs mode, elles prennent les photos dans des contextes et moi je voulais le contexte « à la campagne » … comme j’ai pris la photo dans mon salon, j’ai ajouté le décor après. Je sais, vous n’aviez pas vu, c’est tellement réussi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les cartes « muettes » des restaurants chics

Pour notre anniversaire de rencontre, Doudou m’a emmené dîner sur l’Hermès, le bateau restaurant qui te propose une croisière pendant ton repas sur le Rhône et la Saône.

Croisière sur l’hermès pour le dîner

Doudou avait choisi le dîner romantique. J’ai donc eu droit à une magnifique rose très parfumée dès notre arrivée  la table. Le décor de la salle est magnifique. Le bateau démarre. Je ne pensais pas qu’une vitesse de croisière était si rapide mais on voit très bien les bâtiments sur les rives lyonnaises.

Une serveuse nous apporte les cartes. Je savais que Doudou avait réservé le repas sur Internet ainsi ne me suis-je pas étonnée tout de suite de ne pas avoir de prix sur ma carte. Quand il m’a demandé si je voulais du vin, je l’ai questionné pour savoir si cela était compris dans le menu qu’il avait choisi. Il m’a dit que non. Et là, je me suis étonnée de ma carte.

Après avoir fait un recherche sur Internet j’ai découvert que l’on appelait ces cartes sans prix des cartes « muettes ». Je ne suis pas habituée aux restaurants chics. Mais ça m’a choqué au XXI ème siècle que Monsieur aie une carte avec des prix et moi non. Et si ça avait été moi qui avait invité Doudou ?

Dans le cadre d’un dîner entre deux personnes de même sexe, donnent-ils deux cartes muettes si ce sont deux femmes ou deux cartes avec prix si ce sont des hommes ? Font-ils attention à celui ci a réservé le dîné ? Ça m’arrive de réserver le restaurant et de donner le nom de Doudou et pourtant c’est pas toujours lui qui paie …

Après avoir fait notre choix, on nous sert deux coupes de champagne et des petites olives vertes pour l’apéritif. Le repas se passe très agréablement avec un service impeccable. Je vous recommande ce restaurant qui est une très bonne découverte. Et le repas est délicieux et tellement agréable avec le décor des quais lyonnais.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai testé pour vous : faire des ravioles maisons

L’autre jour, je flânais à Decitre, parce que j’ai récemment pris la carte de fidélité qui m’a coûté 5 euros (valable à vie). Comme la plupart des librairies, tu récupères 5 % de tes achats en différé en bon d’achat. Decitre a également des partenaires et permet d’obtenir des réductions à l’Opéra de Lyon par exemple (bon pour les étudiants, la réduction Decitre vaut pas le coup).

Bref, Decitre proposait un Kit ravioles maison pour seulement 5 euros. Ce kit est composé d’un petit livre de recettes Marabout, d’une plaque à ravioles et d’un petit rouleau à pâtisserie.

La pâte à ravioles basique est super simple à réaliser : On mélange 250 g de farine fluide avec une cuillère à café de sel (non raffiné bien sûr). On bat un oeuf en omelette avec 80 mL d’eau froide. Puis on ajoute le mélange oeuf/eau à la farine. Le livre précise : « pétrir très longuement de façon à obtenir une pâte très souple, de la texture du lobe d’oreille » (Merci Sandra Mahut). ensuite on laisse reposer 30 minutes la pâte.

Pendant ce le temps de repos, on peut préparer la farce, regarder le dernier épisode de notre série préférée ou comme moi, faire un peu de ménage. Puis quand mon iPhone sonne (avec une chanson plus ou moins nulle du moment téléchargée par Doudou), je retourne dans la cuisine. L’étape qui suit est EXTRA-DURE. A ce moment là, plusieurs choix s’offre à nous : se pendre par les pieds, pleurer toutes les larmes de son corps, jeter la pâte à la poubelle courir au supermarché et ramener un paquet de ravioles et jeter l’emballage et changer les bouts de papier sulfurisé entre les plaque pour découper nous même du papier sulfurisé (pas très droit) pour faire croire qu’on l’a fait maison.

Si vous êtes extra motivé(e), il faut faire 8 petites boules avec la pâte (pour 4 plaques de ravioles) et utiliser le rouleau à pâtisserie pour affiner la feuille de pâte. C’est juste EXTRA-DUR !! J’ai mis plusieurs heures à obtenir des feuilles à peu près plates !!

IMG_0879

Première feuille sur la plaque à ravioles

Si vous survivez à l’étape précédente, vous pouvez mettre une première feuille de pâte sur la plaque à ravioles et enfoncer la pâte dans les empreintes de la plaque.

Pour ceux qui n’ont pas fait la farce pendant que la pâte se repose (<- moi), il faut choisir l’une des nombreuses farces proposées par le livre. J’ai choisi le classique : façon Romans. Il faut mixer : 150g de fromage blanc, 50g de comté râpé (et non comme moi de comté en petit morceaux parce que j’ai la flemme de la râper à cause de l’aplatissage de la pâte qui était vraiment EXTRA-DUR et tellement long), 5 brins de persil (ce qui est bien pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin avec des plantes aromatiques, c’est quand même d’avoir un petit pot de persil vivant), du sel et du poivre.

IMG_0880

Farce dans les empreintes

Puis on remplit les petites empreintes avec la farce. Au choix soit avec une petite poche à douille ou pour les fainéants comme moi avec deux petites cuillères.

Puis on recouvre avec une deuxième feuille de pâte, on passe le rouleau à pâtisserie. Si comme moi, vous n’êtes pas très dégourdis et que vous avez mis trop de farces, ça déborde un peu (ou beaucoup) sur les côtés, ce n’est pas très grave, vous en mettrez moins sur les prochaines plaques. On décolle la plaque du moule. On enlève la pâte qui dépasse sur les côtés. On la pose sur un plat si vous les mangez tout de suite ou sur du papier sulfurisé si comme moi vous les congelez pour plus tard.

IMG_0878

Produit fini (ma première plaque, soyez gentils)

Le résultat fini est très sympa, la recette est très bonne (on a fait une pizza à la crème et aux ravioles avec Doudou). Ces ravioles sont un peu plus grosses que celles vendues dans le commerce (peut-être à cause de la pâte trop épaisse) et cuises un peu plus longtemps (peut-être à cause de la pâte trop épaisse aussi).

J’ai trouvé ça très facile et très sympa. Le livre contient également des recettes d’accompagnement. J’envisage cependant d’acheter une petite machine à pâte pour aplatir la pâte et pour peut être faire d’autres sortes de pâtes fraîches ! Parce que quand même le fait maison y a rien de mieux 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !