Archives de tags | écologie

Le fléau des journaux gratuits

Quand tu habites dans une grande ville, tu es souvent sollicité de toute part en marchant dans la rue. Ce peut être un(e) jeune homme/femme qui te trouve mignon(ne), ce peut être un touriste qui cherche la rue Sainte Catherine, ce peut être un jeune qui travaille à Donnez-Nous-Des-Sous-Sans-Frontières. Ou enfin ce peut être enfin pour un journal gratuit.

11

© MAXPPP

Alors oui, tu as pris l’habitude de lire « Bus News », « Direct Après Midi » ou « 18 minutes » sur le trajet de la fac ou du boulot, oui sans ça tu n’aurais pas su que tu pouvais voter pour le prénom d’un bébé animal qui vient de naître au zoo, et oui les mots croisés/sudokus c’est pas mal surtout quand tu as un prof qui a un radar Cundy Crash ou que ton boulot est fini à 13 h et qu’il faut bien occuper l’après midi.

Près d’un million d’exemplaires de chacun des trois plus importants journaux de presse gratuite sont distribués chaque jour dans nos grandes villes françaises. Un seul de ces journaux pèse environ 50 g. Ainsi chaque jour sont distribués gratuitement (pour ces trois là) : 50 000 0000 g soit 500 000 kg de journaux gratuits. Pour chaque tonne de journal produite, il faut entre 15 et 20 arbres donc chaque jour en France, on distribue 7 500 à 10 000 arbres gratuitement.

Ces journaux gratuits n’en ont en réalité que le nom car ils sont financés par la publicité et donc par votre consommation. Le prix de la publicité est en effet incluse dans le prix de votre pâte à tartiner, de vos céréales au chocolat ou de votre maquillage de marque. En consommant, vous payez indirectement ces journaux qui, plutôt maigres en réelles informations, finissent à la poubelle. Le recyclage d’une tonne de papier coûte environ 150 euros soit 75 000 euros chaque jours en France rien que pour les titres retenus par mon analyse.

Si l’on souhaite de l’information de qualité, il vaut mieux aller la chercher qu’absorber ce qu’on nous donne (clin d’œil à ma  » chaîne télévisée préférée » … ou plutôt celle qui me provoque des boutons :)) !

Aussi les gens « jettent » les journaux dit à des endroits particulier : dans le bus, sur le sol, à côté des poubelles, dans une poubelle normale (et le recyclage ?), sous un banc, sur un banc, dans l’herbe (pourquoi ?) …

C’est vrai qu’un geste simple comme accepter un journal gratuit en sortant du métro semble anodin, mais en réalité rien n’est anodin. Tu n’es pas un mouton, chaque geste et chaque mot qui emplissent ta vie ont des conséquences.

La Bonne idée de Lucie : en vrai si vous aimez tant les magazines papier, choisissez les précieusement et faites installer dans votre entreprise ou votre fac une borne de presse. Pour ceux que ça intéresse, je vous fais un résumé avant que vous ne partiez sur leur site : La Borne de Presse est un support en carton recyclé ou matériaux de récupération sur lequel on dépose les magazines que l’on a lu pour favoriser la découverte, l’échange et le partage des lectures.

Rendez-vous sur Hellocoton !