Le dernier jour des classes

Est-ce que tu te souviens de ton premier jour de classe ? De la joie, de la crainte, des premiers pas dans cet environnement inconnu ? Et bah moi pas du tout … septembre 1992 … c’était il y a 22 ans. 22 ans que je vais à l’école jour après jour et j’ai toujours adoré ça …

Quand j’étais enfant et que j’étais malade, Maman écrivait dans mon carnet de correspondance « Bien que Lucie aie beaucoup insisté pour venir, elle est trop malade pour aller à l’école aujourd’hui ».

Quand je tombais malade le vendredi soir ou le samedi, j’étais très contente et me reposais bien pour ne surtout pas manquer l’école.

Jusqu’à mon baccalauréat, j’ai toujours fait tous mes devoirs en rentrant de l’école, du collège, du lycée.

A l’école primaire, j’avais presque que des 1 (notation de 1 à 4), j’ai eu des 3 en athlétisme. Au collège j’avais 16 de moyenne dont environ 17-18 en français et en maths.

J’ai fréquenté 9 écoles : une école maternelle à Bourgoin Jallieu, une école primaire à Bourgoin Jallieu, l’école Eric Tabarly aux Abrets, l’école Haroun Tazzieff aux Abrets, le collège Marcel Bouvier aux Abrets, le lycée Charles Gabriel Pravaz à Pont de Beauvoisin, la fac de droit de l’UPMF à Grenoble, le lycée Louise Michel à Grenoble et l’IUT Lyon 1.

J’ai eu des enseignants merveilleux :

– Monsieur A. directeur à l’époque de l’école Haroun Tazzieff, il avait vraiment un bon cœur

– Monsieur D. professeur de musique de collège Marcel Bouvier, une personne qui nous inspirait, nous faisait rêver et qui ne nous mentait pas, il nous décrivait la vie comme elle était

– Monsieur G, professeur d’Histoire/Géographie du collège Marcel Bouvier, il était amusant et me donnait envie d’apprendre sa matière alors qu’elle m’attirait pas plus que ça. En 3ème, on devait rédiger des « paragraphes argumentés », un jour il m’a montré et a dit à la classe « Voilà l’exemple d’une élève qui n’a aucune connaissance, mais elle a compris la méthode du paragraphe argumenté et vous devriez prendre exemple sur elle » =D

– Monsieur A. professeur de SES au lycée Pravaz : un de mes professeurs préférés, il nous faisait réellement réfléchir et s’investissait vraiment auprès de ses élèves. Petit clin d’oeil pour les fiches de lecture des articles d’Alternatives Economiques

– Monsieur G, professeur de mathématiques du lycée Pravaz qui m’a enfin fait aimé les maths après deux profs de collèges qui me les avaient fait détesté : Monsieur D, prof maniaque avec ses traits sur le sol pour placer les bureaux et les chaises et les traits sur les murs pour les niveaux des stores ainsi que ses punitions mythiques : tu fais une bêtise, tu recopies le cours (2 pages du manuel). Si tu as pas copié le cours à temps, tu multiplies le nombre de pages par lui même 2×2 = 4 puis 4×4 = 16 … Et aussi Monsieur MP et ses sandales avec chaussettes. Il m’avait fait posé une division au tableau avec un nombre infini de chiffres après la virgule  jusqu’à ce que je craque … méchant :/

Aujourd’hui j’ai eu mes derniers cours. L’année n’est pas vraiment finie car je suis en alternance et que je présente ma soutenance de mémoire en septembre, mais c’était le vrai dernier jour des classes, j’arrête les études maintenant. Je suis un peu mélancolique. 22 ans d’école sur mes 24 ans de vie, c’est juste toute ma vie … J’écris de nouvelles pages de mon histoire …

Et je vous laisse avec une petite photo d’Arthur et moi  (je voulais vous mettre la photo de maternelle où Maman m’avait habillé tirée à 4 épingles et rouge à lèvres mais je ne trouve pas mes photos de classe) :

IMG_20140704_193303

Arthur et moi –  Tellement sages

Rendez-vous sur Hellocoton !