Archives

Cette année je le fais # Un défi ou un écrit S2

Quand j’étais adolescente, vers 13-14 ans, j’ai entendu une anecdote de mon père. Il avait raconté à une collègue de boulot que pour tester la fermeté de ses seins il fallait mettre un crayon sous le sein, si le crayon tombe, les seins sont fermes, la femme est jeune est sexy et si le crayon ne bouge pas les seins ne sont pas fermes, la femme est vieille et moche.

Dans ma vision d’adolescente, j’ai fait le test du crayon et ça y est ma vie était foutue. Pourquoi ? Pour ceux qui me connaissent, j’avais déjà au moins la moitié de la poitrine que j’ai actuellement. Passé 12 ans, mes seins n’étaient déjà plus des petites prunes. J’ai longtemps complexé sur ma poitrine. Aujourd’hui, et depuis quelques années, je n’ai plus aucun complexe. Je m’aime comme je suis.

L’amie de l’adolescente complexée c’est le soutien gorge. Pour les petits seins on peut rembourrer et pour les plus gros les mettre en valeur. Mais la première chose que l’on  fait souvent en rentrant à la maison le soir c’est enlever son soutien gorge.

J’ai lu dernièrement des études et vu des vidéos de jeunes femmes pratiquant le no bra. Les raisons premières de l’arrêt du soutien gorge étant des raisons de confort et le fait que la croyance que le soutien gorge maintient tes seins est fausse. C’est même plutôt l’inverse. Depuis une semaine, ça y est je m’y suis mise. J’ai arrêté de porter des soutiens gorges. Pour le moment, mon entourage proche a remarqué la différence et me soutient. Je n’ai pas eu de retour de mes autres cercles.

Les soucis qui reviennent souvent sont : « mais on doit voir tes tétons ... » heu … oui … parce que j’en ai, que ça fait partie de mon corps comme tout le reste sinon ne pas porter de soutien gorge est une vraie liberté de confort 🙂

Toi aussi, essaie le No bra et libère tes seins !

bra

Rendez-vous sur Hellocoton !