Archives

Observer et analyser, j’aime ça

appartu
(Crédit photo: Getty images)

Il m’arrive régulièrement dans une situation nouvelle ou différente d‘observer la scène d’un point de vue extérieur, de ne pas agir et d’analyser le comportement des personnes avec qui je suis.

En l’occurrence, hier au soir, j’ai passé ma soirée avec des jeunes de 20 à 25 ans, tranche d’âge que l’on caractérise de « jeunes ». Les jeunes se réunissent donc en bande pour sortir le soir, ils comptent le nombre de personne dans la bande et le nombre de voiture pour vérifier que ça coïncide puis hésitent entre différentes activités : festival musical, boîte de nuit ou bar. Les garçons, ici en surnombre, sont prédominants pour le choix de l’activité.

Les garçons peuvent être qualifiés de casse-cou. Avec leur plus ou moins grosse voiture, ils n’ont pas vraiment conscience du danger et roulent bien au dessus des limitations de vitesse, font la course entre eux, se doublent même dans les virages, roulent sur la voie en sens inverse, allument les warning en conduisant pour que la voiture qui se trouve derrière puisse repérer celle qui est devant, mettent la musique à fond, envoient des SMS en conduisant, passent des coups de téléphone … La seule réelle préoccupation est de ne pas prendre les routes surveillées par les « schmits ».

L’activité choisie ce soir est bar. On rejoins donc un bar situé à Romans tenu par le cousin du garçon que j’accompagne. Une fois installés à table, les bouteille de Whisky et de Coca Cola© servies, les garçons se servent largement (ils boiront la bouteille à 4, le cousin boira 2 verres) et servent juste du Coca Cola© aux filles. Ils monopolisent totalement la conversation et les sujets sont tournés vers les voitures, les filles (et le sexe donc) et le sport. Ils parlent vulgairement, bruyamment et mangent des cacahuètes. Comme les adolescents, on retrouve des sujets de conversation « méchanceté gratuite » où on se moque des personnes différentes, trop grosses, trop maigres, qui ont une mauvaise haleine …

J’ai même eu droit au passage dans un appartement d’un jeune garçon célibataire, avec le matelas par terre dans la chambre, un lit de bébé rempli de « choses à ranger », de la vaisselle partout sale et propre, pas de véritables assiettes mais des assiettes en carton, la barre du rideau de douche sur le sol de la salle de bain, des cartons de pack de bières vides entassés, un canapé lit  cassé dans le salon, une grosse télévision, une console de jeu, des paquets de cigarettes vides partout, un sol très sale, la poubelle de la salle de bain débordant de préservatifs usagés et de lingettes pour bébés …

Le jeune homme que j’accompagnais était agréable quand il était seul avec moi

Rendez-vous sur Hellocoton !